Conseils si y’a une carte que t’arrive pas à lire génial

Souvent quand je vais en mission je vois les mecs qui lisent les cartes. C’est vachement important de connaître ses objectifs et de savoir où que l’on est pour éviter de se perdre. Moi j’ai pas besoin de carte, le Viet Nam c’est mon chez moi. J’y reçoit même mon abonnement de J’Aime Lire tous les mois. Parce que c’est cool les histoires qu’ils racontent dedans! Surtout celle avec le renard qui veut jouer du banjo, mais qui peut pas parce qu’il a pas de pouce et là il marche longtemps et il trouve un ami dindon qui n’est pas encore son ami, mais qui va le deviender et là, il en trouve un et il peut jouer parce que c’est un renard, mais même s’il tue personne, c’est une chouette histoire avec des dessins super chouettes dedans!

Ces mecs, et ben souvent ils se paument dans la jôngle. Parce que c’est dense, y’a beaucoup d’angles morts, et c’est vachement rude de s’y retrouver comme il faut. C’est pour ça qu’il est très important de bien savoir lire une carte.

Avant de savoir comment lire une carte, il faut savoir lire. Au moins lire les dessins. C’est un peu comme les BD; tu peux regarder juste les images et quand même comprendre un peu de bien. Sur la carte, il y a ce qu’on appelle les légendes. Les légendes qui sont racontées sur la carte sont vachement moins rigolotes que celles que me raconte ma mamie, mais elles sont importantes quand même, parce que sans elles tu es perdu.

Il faut aussi s’assurer que la carte  soit celle du bon endroit et si possible de la bonne année. Il est important aussi de trouver l’est. C’est au cas où vous perdriez le nord, ça permet de se retrouver en cas d’urgence.

Sur les cartes, c’est pas comme les cartes du parce d’attraction que je suis allé l’été dernier avec ma tatie (celle qui a les cuisses pleines de vergetures comme Oprah), sur les cartes militaires y’a pas d’animaux qui font des grimaces de dessinés dessus. Et les stands à barbe à papa et les chiottes sont pas dessinés dessus. En revanche, y’a plein de lignes partout. Plus y’en a, plus ça va être chiant à monter. C’est ça que ça veut dire. Après ils te montrent les lacs et les rivières et les routes les plus près.

Y’a aussi des chiffres sur les cartes. C’est un peu compliqué parce qu’il faut réfléchir, mais il paraît que c’est super important. Ça permet de calculer où qu’on est sur la carte. Comme ça si on est perdu parce qu’on a perdu le nord et l’est, on sait qu’on a un numéro sur qui compter. Demandez-moi pas, moi non plus j’ai rien pigé.

Si vous trouvez des cartes chez les Viet, c’est très important de les ramener au sergent une fois la mission terminée. Vous pouvez toujours faire des dessins dessus, mais faut pas se faire prendre.

Voilà j’espère que vous survivrez plus grâce à moi!

Carte de l'océan. J'ai pas trop pigé moi non plus.
Carte de l’océan. J’ai pas trop pigé moi non plus.

8 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s